Blog de délestage LSB

Ce site vise à héberger des développements trop longs pour Le Salon Beige (www.lesalonbeige.blogs.com)

3/06/2006

Origine et idéologie du Planning familial

A la suite de ce post, un lecteur du Salon Beige nous a transmis la synthèse suivante sur l'idéologie de l'IPPF, dont le MFPF est la branche française. HV

Le MFPF ( Mouvement Français pour le Planning Familial ) un mouvement [lié à une idéologie] raciste, fasciste et eugéniste :
La fondatrice du [mouvement mondial du] Planning Familial est Margaret Sanger qui a fondé en 1917 l’ACBL ( ligue américaine pour le contrôle des naissances, ci-après dénommé “ Birth control ” ). Aujourd’hui on préfère le mot contraception, ou, supprimant toute référence à l’enfant : contrôle de la fertilité.
L’ACBL devient en 1942 la PPFA ( Fédération Américaine pour la Parenté Planifiée ), et en 1952 l’IPPF ( Fédération Internationale pour la Parenté Planifiée ) regroupe toute les associations de planning du même esprit, dont le MFPF en France, reprenant à Londres les Locaux de la Eugenist Society.
Margaret Sanger donc, rosicrucienne (secte d’illuminés sataniques ), dont les amis et les amants étaient tous notoirement eugénistes : Havelock Ellis, disciple de Galton, les léninistes H.G. Wells, George Bernard Shaw, Julius Hammer, les nazis Ernst Rüdin, Léon Whitney, Harry Laughlin etc… fut la directrice de la publication de 1917 à 1928 de la Birth Control Review, organe de presse de l’ABCL, et prêta ses colonnes aux écrits racistes et eugénistes des susnommés qui partageaient ses idées.
Une des motivations principale de Margaret Sanger, tout au long de sa vie fut l’obsession du retour à la “ sélection naturelle ” des population qui vivaient dans les taudis et « qui à cause de leur nature animale se reproduisaient comme des lapins et outrepasseraient bientôt les limites de leur taudis ou de leur pays et contamineraient alors les meilleurs éléments de la société avec des maladies et des gènes inférieurs ». ( Margaret Sanger, The pivot of civilization, p 80 & 179 ) Ce sont de telles idées qui amenèrent dans l’Allemagne nazie la recherche de la perfection dans la race aryenne et l’élimination des “ inaptes ” : tziganes, juifs …
Propos et politique raciste
Dans la Birth Control Review, madame Sanger écrivit en mai 1919 : « Plus de naissances chez les personnes aptes et moins chez les inaptes — voilà le but principal du contrôle des naissances. » Le numéro de novembre 1921 portait en manchette : « Le contrôle des naissances, pour créer une race de pur-sang ! ».
Les liens entre le mouvement eugéniste et le mouvement de “ Birth Control ” sont très nombreux. Margaret Sanger l’explique :
« Le contrôle des naissances, qui a été critiqué comme étant négatif et destructif, est vraiment la plus grande et authentique méthode eugénique et son intégration au programme de l’Eugénique immédiatement un pouvoir concret et réaliste à cette science. En fait, le contrôle des naissances a déjà été accepté par les plus lucides et les plus clairvoyants des eugénistes eux-mêmes, comme la plus constructive et la plus nécessaire des mesures de la santé raciale. » ( The Pivot of Civilization, 1922 )
« Avant que les eugénistes et tout ceux qui travaillent à l’amélioration de la race puissent réussir, ils doivent d’abord faciliter le contrôle des naissances. Tout comme les promoteurs du contrôle des naissances, les eugénistes, par exemple, cherchent à porter assistance à la race par l’élimination des inaptes. Tous deux poursuivent le même but mais insistent sur des méthodes différentes. » ( “ Contrôle des naissances et amélioration de la race ”, in Birth Control Review, février 1919. )

Soutien aux nazis
La Birth Control Review était remplie d’écrits élitistes émanant des eugénistes les plus renommés et respectés ( Scientifiques, médecins, psychologues ).
L’un d’eux, le Dr Lothrop Stoddart, diplômé de Harvard, directeur à l’ABCL, écrivit en 1940 un livre ( Into the Darkness, Nazi Germany Today ) dont le chapitre intitulé “ Au tribunal eugénique ” exprimait son admiration pour la façon dont les Allemands purifiaient leur race par la stérilisation des inaptes : « la loi de stérilisation extirpe les plus mauvais traits génétiques de la race germanique d’une manière scientifique et vraiment humanitaire ».
Dans l’éditorial de la Birth Control Review en avril 1932, on trouve un “ Plan pour la paix ” ; parmi les mesures préconisées :
« Appliquer une politique sérieuse et ferme de stérilisation et de ségrégation à cette fraction de la société… dont l’héritage est tel qu’ils peuvent transmettre des traits contestables à leur descendance.
Préparer des terrains agricoles et des bâtiments pour ces personnes mises de coté, où on leur apprendrait à travailler sous la supervision d’instructeurs compétents, pour le restant de leur vie. »
Quel retour à l’esclavage ! Il s’agit là ni plus ni moins d’un projet camp de concentration ! Quelle différence y-a-t-il avec ce texte de la même époque : « Ceux qui sont physiquement et mentalement en mauvaise santé ne doivent pas perpétuer leurs souffrances dans les corps de leurs enfants. L’Etat doit placer la race au centre de toute la vie » ? L’auteur seul est différent : Adolf Hitler dans Mein Kampf. C’est aussi le régime nazi qui légalisa et encouragea la contraception et l’avortement des Juifs et des Slaves, considérés comme des races inférieures.
Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’une connivence se soit établie entre le mouvement du Birth Control et les nazis. Cette connexion apparaît encore plus clairement dans des articles que publie la Birth Control Review : en 1933 “ La stérilisation eugénique : un besoin urgent » de Ernst Rüdin (op.cit.), directeur de la stérilisation génétique sous Hitler, puis fondateur de la Société Nationale-Socialiste pour l’hygiène raciale[i] ; toujours en 1933 , « La stérilisation sélective » de Léon Whitney (op.cit.), qui loue et défend la politique raciale du IIIème Reich.
Dans le numéro de novembre 1939 de la Birth Control Review est publiée une étude comparative des politiques de contrôle des naissances d’Italie et d’Allemagne[ii]. L’article soutient le programme allemand car il a été « bien plus soigneusement mené. Le besoin de qualité aussi bien que de quantité y est reconnu. »
L’un des militants les plus actifs dans l’ABCL, Harry Laughlin (op.cit.), écrivit une loi-modèle de stérilisation eugénique ; celle-ci fut directement adoptée par Hitler et conduisit Laughlin à recevoir le titre de Docteur Honoraire en Médecine de l’Université de Heidelberg, alors centre du racisme “ scientifique ”.
Des connexions semblables peuvent aussi être montrées avec d’autres mouvements racistes pour la suprématie blanche.

Une stratégie peut en cacher une autre
Aujourd’hui ce racisme agit toujours mais de façon cachée dans le planning familial :
Acte 1 : le “projet nègre ” de 1939 qui s’inquiétait de ce que « La masse des nègres, particulièrement dans le Sud, continue désastreusement de se reproduire sans frein, le résultat en est que cette croissance parmi les nègres vient de la fraction la moins intelligente et apte, plus encore que parmi les blancs.” La proposition était faite[iii] d’embaucher 3 ou 4 pasteurs noirs, avec une bonne expérience du travail social et des facilités de communication, pour sillonner le Sud en prêchant le contrôle des naissances.[iv] Ainsi la motivation raciste serait cachée derrière la motivation religieuse.
Acte 2 : les noirs représentent 11% de la population des Etats-Unis, et de 32 à 43% des avortements.[v]
Coïncidence ?

Le génie du marketing
Sur les conseils d’un consultant en relation publiques, le mouvement accepta, à contrecœur, d’abandonner le vocable de “ contrôle des naissances ”. L’ABCL qui était devenue en 1939 la Fédération américaine pour le contrôle des naissances [vi] devint la Fédération américaine pour le planning familial[vii]. En effet l’opinion américaine commençait à s’émouvoir des camps de concentration et de l’antisémitisme. Elle abandonna les diatribes eugénistes, racistes, antisémites et révolutionnaires pour pratiquer une nouvelle tactique :
— campagne d’affiliation de groupes locaux et de recrutement massif à la base,
— viser les groupes d’influence : le corps médical, le clergé, les travailleurs sociaux, les enseignants...
— invention du mythe de la “ surpopulation ”
C’était une vieille idée de Margaret Sanger : « Nous qui prônons le contrôle des naissances…nous insistons sur l’arrêt de la reproduction des inaptes, mais aussi sur l’arrêt de reproduction là où il n’y a déjà pas assez de moyens économiques pour prendre soin de ceux qui sont nés en bonne santé… Nous affirmons que le monde est déjà surpeuplé. » (article “ Contrôle des naissances et amélioration de la race” in Birth control Review, février 1919)
Rapidement cette stratégie lui gagna ainsi qu’au planning familial, l’admiration et le respect de presque tout le pays, et certainement de toutes les personnes impliquées dans les services sociaux.
De plus le fond de commerce du planning est très étendu : il s’agit d’exploiter les vices d’une humanité déchue, la recherche de la facilité, la peur de prendre des responsabilités.
La subversion
Dès le début, Margaret Sanger s’engagea dans des relation sexuelles illicites[viii], qu’elle considéra comme conforme à la nouvelle morale qu’elle voulait instaurer. Aujourd’hui encore, le planning encourage la promiscuité sexuelle et l’homosexualité ; il y a plusieurs outils pour cela :
— l’éducation sexuelle dans les écoles ( à un âge où ils feraient mieux d’apprendre à lire )
— les cliniques basées dans les écoles, distribuant des “ contraceptif ” et pratiquant des avortements sans le consentement parental ( l’école est sûrement le lieu idéal pour cela ?! )
— la distribution gratuite de capotes et de pilules en incitant au vagabondage sexuel… pour prévenir du SIDA ! ( la pilule est sûrement très efficace contre le SIDA… d’autant plus que cette épidémie les arrange bien puisqu’elle touche principalement les “ inaptes ” et les pays pauvres : Afrique, Indonésie…)
Le moyen le plus utilisé pour masquer la sordide réalité, c’est de l’associer à des concepts “positifs” ; de même on associe aux valeurs chrétiennes un vocable dégradant.
Exemples :
· la promiscuité sexuelle devient la liberté sexuelle,
· la maîtrise de soi devient du refoulement sexuel,
· les homosexuels deviennent une minorité opprimée, et l’homosexualité une manifestation de la diversité,
· l’abstinence devient la misère sexuelle,
· l’avortement ( meurtre d’un enfant ) devient le droit de la femme, un choix moral ennoblissant ( expliquez-moi où est le choix et où est passée la morale ),
· la fidélité devient un archaïsme judéo-chrétien ou une étroitesse d’esprit,
· l’élimination des improductifs et des inaptes devient la mort dans la dignité, ou homicide par compassion,
· le poison RU 486[ix] devient la propriété morale des femmes
· etc…
Récolter de l’argent public
Margaret Sanger a toujours su prendre l’argent là où il se trouvait : son premier mari était un riche bourgeois, son second mari un industriel très riche (Noah Slee, patron de l’huile trois-en-un )qui devint le donateur principal des campagnes de Margaret. Elle réussit à subvertir des fondations anciennement chrétiennes comme les fondation Rockfeller, Mellon, Ford… Leur argent servit à blanchir sa réputation de raciste et à ouvrir des portes à Washington pour amorcer les pompes à argent public : chaque dollar privé recueilli se multiplie en finançant des lobbyistes et des collecteurs de fonds.

Conclusion

Les théories de Margaret Sanger sont la quintessence de l’esprit socialiste[x] : gérer les humains comme du bétail, c’est de l’ingénierie sociale. Le racisme et l’eugénisme sont la conséquence naturelle et normale de cette pensée anti-chrétienne.

Les donneurs de leçons d’aujourd’hui continuent à publier les même choses :
« il me semble indiscutable que l’Homme évolue sous l’effet de ce que j’appellerai “ un relâchement de la sélection ”. Ce phénomène est un des effets pervers des progrès de la médecine. Ce relâchement de la sélection laisse prévoir une accumulation des défauts génétiques au fil des générations… appelant des dépenses de santé toujours plus importantes. Cette perspective appelle à mon avis une réflexion sur les pratiques médicales, et notamment celles qui concernent la procréation… » ( Louis Thaler, Pr à l’université de Montpellier, Directeur de l’Institut des Sciences de l’Évolution, Libération, 12 déc.1990 )
Citons encore Henri Laborit, biologiste médiatique dans les années 70, qui nous suggère ici délicatement de mettre les vieux à la casse :
« l’individu appartient à une espèce qui est elle-même l’aboutissant d’une très longue lignée évolutive. (…) ce qui la caractérisait essentiellement, cette espèce, c’était le fait de posséder dans son cortex des zones associatives particulièrement développées, sur le fonctionnement desquelles repose l’imagination créatrice. Or il apparaît en définitive que très peu d’hommes aujourd’hui, après des milliers d’années d’évolution humaine, sont capable d’utiliser ces zones cervicales privilégiées. Ainsi peut-on dire qu’ils vieillissent avant même d’être nés à leur humanité. En d’autres termes, ne sont-ils pas encore au stade évolutifs non de leurs grands parents, non de leurs ancêtres, mais à celui des ancêtres de leur race elle-même ? Ne sont-ce pas là de vrais vieillards ? Que sert alors de prolonger l’existence, non de morts en sursis , mais de représentants d’une race pré-humaine qui n’en finit pas de s’éteindre ? Quelques réserves ne seraient-elle pas suffisantes à en conserver l’échantillonnage ? » ( Henri Laborit[xi], L’homme imaginant 10/18, 1970, p187-188.)
Les parangons de l’antiracisme officiel essaient en fait de masquer leur racisme profond : racisme envers les faibles, enfants à naître, vieux, handicapés, autres peuples, notamment au travers des fables habilement menées : la surpopulation, la liberté de la femme par le salariat, etc…
Les objectifs du planning familial apparaissent ici clairement. La liberté de la femme n’est qu’un prétexte à l’avortement dont la raison profonde est un contrôle des naissances, motif interdit par la loi Veil : article 13, titre III, section I : « En aucun cas l’interruption volontaire de la grossesse ne doit constituer un moyen de régulation de naissance » Aujourd’hui 95% des avortements sont contraires à l’article 13.
Il est inconcevable qu’à l’heure actuelle une telle association, dont on connaît maintenant les buts visés, soit autorisée à mener les entretiens précédant à tout avortement.
Il parait aussi évident que toute les bonnes volontés travaillant au planning familial ne sont pas eugénistes et sont en grande partie manipulées[xii].


[i] Nazi est l’acronyme de national-socialisme.
[ii] Robert C. Cook, dans son article “ Birth Rates in Fascist Countries ”
[iii] par le Dr Clarence J. Gamble, directeur régional de la Birth Control Federation of America pour les États du Sud. Gamble vient de la compagnie de lessive Procter & Gamble.
[iv] Deux projets pilotes de ce type prirent corps en 1940 dans 2 états du Sud des USA. Ils furent financés par Albert D. Lasker et sa femme…
[v] 43 % d’après A.L.Thornton, “ U.S. Statistical Survey : A Reanalysis of the 1980 Cencus Figures for Population Distribution and Composition ”, in Demographics Today, mars 1983, p.62
d’après d’autres sources, les enfants noirs sont avortés trois fois plus, en proportion, que la moyenne américaine.
[vi] en fusionnant avec le “ Bureau de recherches cliniques ”, autre création de Margaret Sanger dans un but plus technique : documenter et développer les techniques pour empêcher les grossesses.
[vii] littéralement : fédération américaine pour la parenté planifiée ( PPFA )
[viii] c’est après l’eugénisme la seconde raison de son intérêt à trouver des techniques efficaces de contraception.
[ix] Dr Baulieu, grand admirateur de Margaret Sanger, a reçut le prix Lasker (cf. note 3, p3). Au cours d’une conférence donnée à New York le 27 septembre 1989 il remercia l’ARC de l’avoir aidé à financer ses recherches sur la RU 486.
[x] le terme “ socialiste ” est ici employé dans son sens initial : le socialisme est un système dans lequel l’Etat n’accepte aucune limite à son pouvoir et fixe ses propres règles morales au mépris de la Loi Naturelle.
[xi] A noter : cet homme a reçus le prix Lasker (cf. note 3, p3)
[xii] voir à ce sujet l’influence de la franc-maçonnerie : « Nous voulons détruire la civilisation judéo-chrétienne. Pour la détruire, nous devons détruire la famille. Pour détruire la famille nous devons l’attaquer dans son maillon le plus faible : l’enfant qui n’est pas encore né. Donc nous sommes pour l’avortement. » Dr Pierre Simon, co‑fondateur et vice président du Mouvement Français pour le Planning Familial, ancien président de la “ Fraternelle du Planning Familial ” collaborateur direct de Robert Boulin puis de Simone Veil au Ministère de la santé, et plusieurs fois grand maître de la Grande Loge de France, il fut à l’avant garde du combat pour la légalisation de l’avortement.

4 Comments:

  • At 1:38 AM, Blogger shawnhunor8714306606 said…

    Get any Desired College Degree, In less then 2 weeks.

    Call this number now 24 hours a day 7 days a week (413) 208-3069

    Get these Degrees NOW!!!

    "BA", "BSc", "MA", "MSc", "MBA", "PHD",

    Get everything within 2 weeks.
    100% verifiable, this is a real deal

    Act now you owe it to your future.

    (413) 208-3069 call now 24 hours a day, 7 days a week.

     
  • At 3:26 PM, Anonymous Anonyme said…

  • At 3:17 PM, Anonymous Anonyme said…

  • At 1:57 AM, Anonymous Anonyme said…

Enregistrer un commentaire

<< Home